Cet ouvrage et le CD qui l’accompagne ont été réalisés pour souhaiter la bienvenue à chaque bébé du « Caillou ». L’album Toutoute réunit des comptines et berceuses de différentes communautés, d’ici et d’ailleurs, enracinées en Nouvelle-Calédonie. Ces petits chants,en français et vingt autres langues, dont huit langues kanak, sont présentés en sons et en images dans ce livre avec CD audio.

Toutoute, l’appel de Nouvelle-Calédonie (par Jean PERROTprofesseur émérite de l'université de Paris-XIII, président fondateur de l'Institut international Charles-Perrault) 

12 Juin 2007

Source: Site Sorcières librairie jeunesse

Un dernier album/CD audio multilingue nous parvient, intitulé Toutoute et publié par l’association Lire en Calédonie et l’éditeur Grain de Sable qui rassemble des comptines, berceuses et jeux de doigts chantés en Nouvelle-Calédonie.

On voit sur la couverture la conque emblématique de l’île que brandissait Téa Kanaké : la toutoute qui sonne comme un objet transitionnel, et non pas comme une trompette guerrière, et d’où sortent les volutes de portées musicales.


Dans le bruissement des eaux du Pacifique du CD, la toutoute lance un appel soutenu par la langue doucement « rocailleuse » du Caillou:

« Enfant d’Océanie, D’où viens-tu ? Tu es d’ici. Entre dans la ronde autour des niaoulis, ensemble célébrons de nos îles les mélodies ».

Les textes sont traduits et en diverses langues kanaques, nengone (de l’île de Maré des Loyautés), drehu (de Lifou), ajië, iaai, caac, paicî, vamale, xaracùù, mais aussi en créole, vietnamien, futunien, wallisien, indonésien, japonais, chinois, arabe, allemand, anglais et français (en traduction ou texte original).

On entendra le cagou répondre au notou  et diverses versions de notre « Frère Jacques », etc 

Les illustrations tendent à rendre graphiquement compte de la diversité des cultures en une polyphonie des langues dites « maternelles » aux vibrantes douceurs. Celles-ci, pour l’oreille déliée de Daniel Heller-Roazen, auteur de Écholalies (Seuil, 2007), devraient ici se répondre les unes aux autres dans un écho de ce babil premier qui rassemble à la naissance tous les enfants du monde, un jeu de transpositions et de reviviscences, tel qu’est le jeu poétique.

Cette Babel pacifique et fusionnelle en tout cas s’oppose à l’autre, celle de la folie des antagonismes et de la confusion des langues. Elle retentit, sublimée, dans les voix enfantines aux rythmes variés.


Jean PERROT, professeur émérite de l'université de Paris-XIII, président fondateur de l'Institut international Charles-Perrault 

 

 

Commentaires

Très bon album je confirme ! Déjà utilisé dans les écoles et distribué à toutes les mamans calédoniennes qui accouchent d'un bébé en 2007 !

Écrit par : denis | 31 juillet 2007